l’impéril

Le maître Morya, met en garde contre la facilité de la colère, dans son agni yoga, et il appelle impéril le poison résultant de l’irritabilité.
Agni Yoga, Ed Agni Yoga 1929
page 19 §15
Nous appelons « impéril » le poison résultant de l’irritabilité – il implique un sérieux danger. Ce poison, qui est absolument concret, s’attaque au système nerveux par lequel il se propage à tout l’organisme.
Si la science moderne voulait essayer d’examiner, impartialement, les passages nerveux, en tenant compte des courants astraux, elle observerait une étrange décomposition de la substance astrale pendant qu’elle traverse les nerfs – c’est là la réaction de l’impéril.
Seul le repos peut aider à triompher de cet ennemi dangereux, susceptible de provoquer les irritations les plus diverses, ainsi que des contractions douloureuses dans l’organisme.
Celui qui est infligé d’impéril doit répéter: « Que tout est beau! », et il aura raison, car le flux de l’évolution est traditionnel, donc beau. Plus le système nerveux est subtil, et plus les attaques de l’impéril sont douloureuses. Ce même poison, avec l’addition d’un autre ingrédient, peut aussi contribuer à la dissolution de la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

climat blog